Les Enfants D'ankasina

Les Enfants D'ankasina

http://www.ankasina.org/

Situé dans une zone inondable du premier arrondissement d’Antanarivo, Ankasina est un quartier à vocation rurale, 80% de sa surface étant formée de rizières et de marécages. Il a été constitué suite aux grands assèchements effectués au milieu du XXème siècle.

La population s’élève à environ 12’000 habitants (l’estimation est très imprécise) avec une forte proportion de personnes au chômage et sans qualification. C’est une population très jeune, puisque 40 % de ses habitants ont moins de 15 ans. Le taux de natalité est très élevé et l’espérance de vie basse.
La majeure partie de cette population vit de travaux agricoles, en complément de travaux journaliers. En effet l’aggravation du problème de drainage et la réduction de la surface cultivable ont contraint les cultivateurs à cumuler leur principale fonction avec de petites activités ( fabricants de briques, marchands de légumes, journaliers, artisans, éleveurs, etc.) faisant d’eux des semi-cultivateurs, voire des cultivateurs fictifs.
Les habitations se concentrent le long de la route qui sépare le quartier de la Cité 67 ha et les rizières . Les infrastructures publiques ( bornes-fontaines, bassins-lavoirs, digues, passerelles, canaux d’irrigation, etc.) quand elles fonctionnent sont en nombre insuffisant pour satisfaire les besoins d’une population croulant sous les problèmes. Les entretiens et réparations sont inexistants.
Une enquête menée par l’AFVP ( Association Française des Volontaires du Progrès) a permis de sérier les problèmes que rencontre la population du quartier, confrontée quotidiennement à la misère et l’insalubrité.
- Absence de structure éducative
- Problèmes de malnutrition
- Chômage élevé
- Absence de loisirs
- Vie associative et culturelle inexistante

Malgré tous ces problèmes on peut noter une réelle intention d’agir de la population et les quelques associations existantes en place autour du Fokontany ( mairie du quartier) se mobilisent autour de projets qui attirent la présence d’ONG et parfois d’autres organismes.